Accueil » Importation d’une automobile : ce qu’il faut savoir avant de vous lancer
automobile importée

Importation d’une automobile : ce qu’il faut savoir avant de vous lancer

par Maria

En matière de business ou de transaction impliquant deux Etats, il y a des règles à suivre. Ainsi, quel que soit votre statut (particulier ou professionnel), vous devez savoir qu’il y a des démarches administratives à respecter avant de rouler.

Formalités à suivre pour importer une automobile

Pour un Etat, il faut tout faire afin d’éviter les sorties de devises. Et les personnes (particuliers ou non) qui désirent importer une automobile, font le contraire ! Du coup, de nombreuses formalités sont mises en place afin de mieux encadrer les opérations. Ce qui paraît évident d’un point de vue étatique, devient tout un parcours de combattant pour celui qui veut importer. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de vous vous en sortez en suivant des étapes précises l’une après l’autre.

Si vous avez déjà passé votre commande et que votre voiture arrive dans les prochains jours, dirigez-vous vers le centre des impôts qui se trouve dans votre juridiction le plus vite possible en vous munissant des plusieurs documents : votre pièce d’identité, une facture ou un certificat de vente de l’automobile, la carte grise de la voiture importée si elle est déjà utilisée et enfin la preuve de votre domiciliation.

Immatriculation de la voiture importée

À la suite de cette formalité administrative, il faut veiller à effectuer une visite technique de votre véhicule (pour les voitures en âge) dans les jours qui suivent la réception. Pour circuler au volant de votre automobile importée, vous devez l’immatriculer. Faites-le en ligne si la législation le permet, si non, rendez-vous au centre le plus proche de votre résidence pour le faire.

Toute la réussite du projet se trouve non seulement dans la connaissance des étapes, mais aussi dans votre capacité à être réactif à la réception de l’automobile importée.

Facebook Comments

Articles associés