Accueil » Quelles sont les étapes liées au recyclage d’une voiture ?
Recyclage d’une voiture

Quelles sont les étapes liées au recyclage d’une voiture ?

par Bakolie

Si un petit pourcentage de la voiture finit toujours dans une décharge, la grande majorité est recyclée et réutilisée. Des progrès sont actuellement réalisés pour étendre les possibilités de recycler encore plus de matériaux provenant de ces voitures.Le recyclage du métal utilise près de 75 % d’énergie en moins que la production de métal neuf. Savez-vous que la quantité de matériaux et de métal récupérée après le broyage permet d’économiser plus de 23 millions de barils de pétrole, ce qui réduit les gaz à effet de serre de 12 millions de tonnes par an.Cela fait partie des différents avantages que l’on puisse tirer du recyclage d’une voiture.

Néanmoins, voici quelques points que vous devrez savoir en ce qui concerne les procédures à suivre pour recycler une voiture. Vous découvrirez que le recyclage en soi constitue une réelle industrie. Si vous avez besoin d’une agence de gestion d’épaves de voitures, nous vous suggérons de faire appel à notre équipe de chez www.epavistegratuit.com.

L’inspection, l’étape cruciale avant le recyclage

Tout d’abord, les voitures sont inspectées. L’examinateur vérifie la voiture pour s’assurer que le recyclage est la meilleure valeur pour la voiture et confirme qu’elle ne devrait pas plutôt être réparée et vendue comme une voiture d’occasion. En général, les voitures ne peuvent pas être réparées.

Le vidage de la voiture pour un meilleur processus de recyclage

Ensuite, les voitures jugées prêtes à être recyclées sont vidées. Tous les fluides sont évacués du véhicule, les fluides dangereux ou inutilisables sont éliminés et les fluides réutilisables (comme le liquide de pare-brise, l’essence, l’huile, etc.) sont conservés et recyclés pour une utilisation ultérieure.

Le démontage pour définir les pièces à réutiliser

Après cette étape, les voitures sont démontées. Toutes les pièces utilisables et fonctionnelles sont retirées, y compris tous les matériaux énumérés ci-dessus, comme les moteurs, les pneus, les airbags, les batteries, etc. Ces pièces peuvent être vendues pour être utilisées dans d’autres voitures après avoir été nettoyées ou utilisées comme matériau pour produire de nouvelles pièces.

En principe, en ce qui concerne les véhicules accidentés, elles représentent une source non négligeable de pièces réutilisables. C’est pour cette raison que les CVHU procèdent à la démontage inlassablement des pièces qui sont encore en bon état et qui pourront ainsi faire le bonheur d’autres automobilistes. Cette action permet de ne pas trop gaspiller, et engendre une économie circulaire. Il est aussi possible de réemployer. Le centre VHU propose ces pièces à la vente su ses plateformes. En visitant ce site, vous pouvez trouver des millions de pièces à votre disposition.

Le broyage pour récupérer du métal

 Une fois qu’elles ont été démantelées, les voitures sont broyées. A ce stade, il ne reste généralement que la carrosserie de la voiture, qui est principalement en métal. La majorité de la voiture et de son métal est recyclée et utilisée pour la production de nouveaux véhicules. Enfin, tous les restes inutilisables de la voiture sont jetés dans une décharge.

Ils seront utilisés pour d’autres fins, mais à ce stade, il faudra faire appel à un autre professionnel pour s’en occuper. Sachez que des systèmes ont été instaurés dans les décharges publiques pour une meilleure gestion des déchets émanant des entreprises et des ménages. Sachez que partout en France, vous pouvez retrouver des Centres VHU qui se chargeront de collecter les épaves des voitures qui se trouvent dans votre région. Alors, pour le bien de la planète, n’hésitez pas à les contacter et ils se feront une joie de vous venir en aide, le tout gratuitement !

Dépolluer, démonter et broyer : des étapes indispensables

Une série d’étapes doit être suivie lors de la déconstruction d’un VHU. Ainsi, les opérateurs et techniciens qui se chargent de la casse auto sont obligés de respecter cette étape. C’est grâce aussi à l’industrialisation et la digitalisation. Il faut déclenchés les airbags qui sont des éléments pyrotechniques. Par la suite, les fluides comme les huiles, le gasoil, le liquide frein, le filtre à huile…etc. Tout comme les différents éléments polymères, il faut également retirés les batteries, ampoules et tout autre composant électronique pour être recyclé.

En principe, le centre vhu se charge de retirer et envoyer dans des centres spécialisés dans le recyclage, tout ce qu’il ne peut pas récupérer du véhicule ou vendre. Le reste de la carcasse déjà vide et bien nettoyé sera par la suite confié à un broyeur.

Contacter un démolisseur agréé et professionnel pour un recyclage en sécurité

Il faut quand même noté qu’une grande quantité d’éléments sont récupérables et recyclables, sous forme de pièces détachées d’occasion ou de matières premières. Pour ce faire, il convient de contacter un démolisseur ou un broyeur agréé. Ce dernier dispose les éléments nécessaire pour les installations au démantèlement et au recyclage des véhicules en toute sécurité ; tout en évitant le plus possible les pollutions et surtout les nuisances. D’ailleurs, il faut savoir que le recours à un casseur non agréé est puni par la loi. Cela peut engendrer deux ans d’emprisonnement et de 75 euros d’amendes.

Facebook Comments

Articles associés