Accueil » La Fnac avec Monsieur Fegaier, les changements à envisager
La Fnac travaille désormais avec monsieur Fegaier

La Fnac avec Monsieur Fegaier, les changements à envisager

par Antoine

La Fnac Darty est aujourd’hui détenue par plusieurs actionnaires, dont monsieur Fegaier. Avec encore 11.39% des parts, cet entrepreneur se révèle rapidement être très ambitieux. Il aurait pour objectif final de racheter toute l’entreprise pour y apporter sa propre vision des affaires.

Qui est monsieur Fegaier ?

Monsieur Fegaier est un jeune entrepreneur de 40 ans, fils d’immigré franco-marocain. Il s’est fait une place de choix sur le marché français avec son entreprise d’assurance. Mais il a commencé en 1998 avec une boutique de téléphonie mobile et d’abonnement SFR. Il en ouvre rapidement 5 au cours des 10 années qui suivent avant de les revendre. C’est alors qu’il se lance dans l’assurance multirisque.

Aujourd’hui, après des années à œuvrer discrètement sur le marché français, Sadri Fegaier est devenu un grand ponte du monde des affaires. Dans son costume bleu marine, il brille par son audace et son sens des affaires. Il investit dans plusieurs secteurs dont, en 2018, celui de la culture en devant actionnaire au sein de la Fnac Darty. C’est un des placements qui l’a notamment propulsé sur le devant de la scène des actualités.

Il est considéré comme une des 500 plus grandes fortunes de France. Selon les experts analystes, c’est l’un des plus visionnaires des entrepreneurs de l’hexagone avec des projets qui dépasseraient même les frontières du pays. Ce qui lui a d’ailleurs valu la première place parmi les « champions de la croissance » cette année.

Les secrets du succès de monsieur Fegaier dans les affaires 

Présent sur le marché français, belge, suisse, italien, allemand et bien d’autres encore, monsieur Fegaier doit sa réussite à un sens unique des affaires. Dans ses entreprises, qui emploient pourtant des milliers de personnes, il n’y a aucun syndicat. Ce qui facilite la gestion.

C’est un entrepreneur à succès qui ne recule pas devant les difficultés et qui ose se diversifier, quitte à se lancer dans des paris pour le moins risqués. Comme objectif de jeune patron de la SMAF, Société françaises d’assurance multirisque, il souhaitait dépasser les 2 millions d’assurer. Ce qui fut d’ailleurs son premier raté. Et cela ne l’a pas freiné pour autant.

Une vente d’action qui ne ravit pas la direction

Pour acquérir, en février 2018, les 11.39% des parts qu’il a, monsieur Fegaier a dû débourser 330 millions d’euros. Selon les renseignements, la cession s’est faite dans le dos de la Direction qui n’a pas du tout apprécié la chose et qui a exclu le nouvel actionnaire de ce qui aurait dû être sa première AG. C’est trop peu pour décourager un entrepreneur aussi ambitieux.

La direction de la Fnac apprécie d’autant moins monsieur Fegaier à cause de ses ambitions. Il ferait en effet des coups de pressions sur celle-ci pour acquérir de plus en plus de par- jusqu’à devenir le seul propriétaire de Fnac Darty et pouvoir y imposer sa vision des affaires. Jusqu’à présent toutefois, aucune confirmation n’a été donnée sur les véracités de ces faits. D’ailleurs, aucune autre cession de parts de la Fnac Darty n’a été annoncée.

Selon les explications de monsieur Fegaier, ce n’est pas seulement une question d’ambition. Il s’agirait plutôt d’investir dans le renouveau de la Fnac afin que la structure puisse mieux faire face à la concurrence actuelle. Ce qui pourrait le sauver de la faillite.

Facebook Comments